Mission Mars 2014, Niafunké

Mission Mars 2014, Niafunké

3ème mission à Souboundou depuis l’arrêt des combats.

Visite des lieux de santé.

L’incinérateur de l’hôpital avec sa fosse protégée sommairement.
Le château d’eau de l’hôpital en bon état.
Le cabinet dentaire, bien équipé, nécessite un peu de faïence.

Le médecin chef de l’hôpital fait visiter une réserve de mobiliers détériorés. La commission santé et réflexe de Brousse décident de les rénover à la prochaine mission.

Une association de femmes s’est installée près de l’atelier, elles fabriquent du lait enrichi pour bébés.

Les agences de l’ONU manquent de fonds pour les réfugiés.

 

Radio Issabert.

La radio dirigée par Cheix Maiga a été partiellement détruite.

Le comité de jumelage a décidé de la remplacer et de lui mettre à disposition un nouvel émetteur et trois antennes pour émettre dans quelques temps jusqu’à Léré.

La ville de Bourbon et l’association de Marcillat en Combraille ont participé financièrement. Réflexe de brousse s’est occupé de la logistique.

Cheick MAIGA a été récompensé pour son travail de journaliste pendant les événements, il a obtenu le 1er prix et a eu les honneurs de la presse française. Une mallette de journaliste pour des reportages itinérants lui a été offerte.

Courrier adressé par mail, par cheick MAIGA à Bruno BOURDIEL le 18.12.2013.

Bonjour Bruno,

M le sous-préfet a souhaité s’adresser au président du comité de jumelage M ROZIER, pour le remercier de tous les efforts fournis afin de nous aider à avoir un émetteur pour la radio Issabert. Les populations attendent cette radio qui joue et doit jouer un rôle primordial dans la consolidation de la paix, un ouf de soulagement..

Radio Issabert est conçue pour couvrir toute la zone lacustre c’est-à-dire Goundam, Diré, et Niafounké jusqu’à Léré. C’est ainsi que pour satisfaire les besoins en communication de Léré, nous avons créé un relais Issa Ber dans cette commune frontalière à la Mauritanie.

Malheureusement, durant cette phase honteuse que nous avons connue, la radio a été entièrement dévalisée, il ne reste que le mât. Avec cet émetteur vous me facilitez la tâche. Dans des conditions normales avec 1000 w on couvrait Léré., avec celui-ci il y a lieu d’espérer qu’enfin notre couverture redevienne normale.

A tous nos donateurs nos sincères remerciements et reconnaissances.

La radio va participée à la réconciliation à Léré qui compte une population divisée à cause de leurs différences de peaux et qui nourrissent un esprit de vengeance qui hante les populations.

Je démarche plusieurs partenaires pour réaliser comme avant des émissions sur place et émettre de la musique. Votre aide nous permet de faire la moitié du chemin.

J’ose espérer que mes démarches actuelles pourront aboutir pour mes frères et sœurs de Léré qui aspirent à la réconciliation. Encore une fois merci.

L’atelier

Les quatre menuisiers, les deux serruriers, et le peintre chapeautés par Dramane forment l’équipe de l’atelier. Certains sont présents depuis la création en 1995. L’utilisation de machines électriques et l’expérience acquise, en font de bons professionnels. La qualité est la priorité de la formation.

L’extension de l’atelier prend forme, il sera terminé à la prochaine mission, des bacs acier pré laqués, couleur sable ont été achetés pour ne pas dénaturer le site.

L’atelier devient une réalité et commence à être connu au niveau régional.
Une recherche de fonds est engagée auprès de certaines O.N.G.

La deuxième série de 100 de tables neuves a été remise officiellement.

M le Préfet est très attentif au travail réalisé par l’équipe de jeunes artisans. il se rend régulièrement à l’atelier et les encourage par des boissons sucrées.

La qualité du matériel est remarquée par rapport au matériel fabriqué dans la région, en particulier par la fondation Orange.

L’activité de l’atelier doit être renforcée par de nouvelles activités. Construction de bio filtre sable, lits pour Cescom. L’idée de transformer l’atelier en centre de formation fait son chemin.

Mrs les élus et responsables se félicitent des actions engagées à l’ombre du nouvel hangar de l’atelier. La coopération décentralisée a retrouvé ses couleurs.